UA-65774000-1

07 janvier 2015

La Grisaille

 

Bas-relief.jpgLa grisaille est un camaïeu monochrome composé de trois à cinq tons, souvent gris (d'où le nom). Cependant, des variations intéressantes peuvent exister - en particulier dans des rouges comme c'est le cas de la tête d'ange de l'album dans l'album figurant dans la note précédente.

 

 

Le camaïeu comprend dans tous les cas un ton local, un ton d'ombre (plus un ton d'ombre forte) et un ton de lumière (plus un ton d'éclat). Avec ces dégradés, on obtient le volume comme sur le bas-relief ci-contre.

 

 

 Il y a bien entendu un grand plaisir à peindre en camaïeu. Le  pinceau dessine le volume en deux temps (ombre, lumière) et l'effet est quasiment magique!

 

 

L'étude de la Grisaille fait l'objet du module "Volume" de mes formations.

 

anne reymond,montesquieu-des-albères,trompe-l'oeil,peinture décorative,peinture

 

Les moulures se réalisent sur le même principe des cinq tons. 

 

C'est le cas du chapiteau présenté en exemple ci-contre

 

 

 anne reymond,montesquieu-des-albères,trompe-l'oeil,peinture décorative,peinture

L'ensemble de la colonne, moulures, chapiteau et bas-relief, donne l'effet suivant :

 

On comprend mieux le niveau de détail impliqué dans la réalisation d'une grande toile. 

 

La réalisation des moulures s'effectue par filage, opération qui consiste à tirer des traits au pinceau le long d'une règle à filer, sans bavure de préférence! (ce qui suppose une consistance adéquate de la peinture, ni trop sèche ni trop liquide et suffisamment saturée en pigment pour éviter un second passage).

 

On prépare donc une dose complète des trois ou cinq tons - et lorsque l'ensemble du motif architectural prend de l'importance, on peut coller au scotch sur sa blouse de petits flacons de peinture préparée de manière à rester sur l'échelle avec la règle et le pinceau sans avoir à redescendre chaque fois que la brosse est déchargée - travail d'équilibriste, parfois, que celui du peintre en décor!