UA-65774000-1

11 février 2015

La Pose et l'Intégration du Trompe-l'oeil

 Une fois dans leur destination finale, les toiles sont découpées de leurs franges blanches et collées au mur avec une colle pour textile sur mur. On peut ainsi les retirer en cas de déménagement ou de dégât des eaux, en les détachant du haut vers le bas (et non en tirant vers soi).  Avant-Après 10.JPG

anne reymond,montesquieu-des-albères,peinture décorative,peintureElles sont ensuite intégrées au décor final, c’est-à-dire que des ombres (de portes, de fenêtres) et des transitions (marches sur les plinthes) sont peintes in situ afin de créer une illusion complète de continuité entre la toile et la pièce.

  On remarquera l'espace ménagé entre la toile et la plinthe : il sera occupé par une marche (la plinthe servant de contre-marche), créant l'illusion de la continuité.

 

                                  Voici la toile intégrée

anne reymond,montesquieu-des-albères,peinture décorative,peinture

Autre exemple d'intégration, les filets jetés sur le bord de la fenêtre débordent dans la pièce.

IMG_0809.JPG